Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2013

Natale

les paquets cadeaux

c'est comme certains

sourires


plus ils sont beaux

plus ils donnent envie 

de les déchirer


(Torché le 24 sable 141 -

... et joyeuse Sainte Pochetée, mère Ubu !)


17/12/2013

Un vrai moment de littérature

Je te touche.

Tu me touches.

J'enfonce mon doigt dans la peau.

Ce que tu peux être gonflant.

M'en fous. Je te triture. 

Je m'amuse.

C'est pas si souvent. 

Tu cherches des yeux le plus gros volume de la bibliothèque.

Pour m'assommer avec.

Moi je ris.

Le plus gros volume, c'est celui que j'ai relu toute mon adolescence.

Alors tu me parles de ce vieux monsieur pour qui le vers libre est devenu l'expression du conformisme en poésie.

Je te réponds que je veux être incinéré.

C'est dommage, tu dis.

Et tu me triture un muscle juste en-dessous de l'épaule.

Alors je te fais remarquer qu'on a sept cendriers à la maison et qu'on n'en utilise que deux.

Et là, tu ne peux pas me contredire.


12/12/2013

Chatterton

Dans la vie à partir de maintenant ça sera comme ça, gamin : 

Un poème, un carton, un poème, un carton, un poème...

Et à partir de maintenant je te préviens,

Je vais me mettre à te raconter mes guerres.

Tiens, passe-moi la lampe.

Comment, c'est ça que tu appelles emballer ?

Allons, passe-moi le journal, je vais te montrer.

Pis tu prendras ce que tu voudras, tu porteras le reste chez Cash Converters,

Et si c'est pas assez bon pour eux y a Emmaüs juste en face,

Ou, au pire, l'enfer de la Bibliothèque nationale...

Enfin tu verras.

C'est toi qui verras.

Tu feras ce que tu voudras.

Moi, non, ça me gênait pas que mon vieux ait fait ni les tranchées ni Dien Ben Phu ni 68.

Il me reste juste à retrouver le gendarme qui l'a giflé en 83.

Je lui fais le coup de l'accident de voiture, 

Et ce sera tout bon pour moi.

On y bouchera 2-3 trous ils n'y verront que du feu à l'état des lieux.

Après, tu feras ce que tu voudras.

Enfin, tu verras.


Tiens, passe-moi le chatterton.