Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2021

Jean-Claude requiem au Pédalo ivre

Jean-Claude, requiem, livre des morts, travail, pédalo ivre, récit poétique

Il y a des morts qui ne passent pas facilement. Et des bouquins qui s'imposent alors qu'on a rien demandé.

Alors des fois, on s'aperçoit qu'on a écrit quelque chose comme un requiem, un livre des morts, une cérémonie.

Jean-Claude requiem sort maintenant au Pédalo ivre.

C'est mon quatrième bouquin dans la collection poésie et j'en suis pas peu content.

D'ores et déjà, monde cruel, tu peux réclamer la chose à ton libraire préféré.

Ou l'acheter ici.

Bise.

 

08/06/2021

Blue soy - split tape avec Laurent Bouisset

Blue soy illus.jpg

...voilà encore le genre de trucs que je foutais, cher monde cruel, pendant que tu te préparais des ceviches-bacon. Ça s'appelle Blue soy, c'est une split cassette, c'est-à-dire une bande avec un gars d'un côté (le fabulicieux rock polyglotte Laurent Bouisset) et un gars de l'autre (moi). Deux fois vingt-sept minutes de poésies, de bruits de bouche, de déchargement, de gammes blues, de Metallica, de sauce soja, de grenouilles, de préfets, ministres, élus du 92 et bien plus et bien plus et bien plus.

La chose est sorti chez Coeur sur toi, vazy qu'on envoie des bises à Laurent Santi notre gentil producteur, et a été tiré à non pas 200, non pas 2000, mais bien 15 exemplaires, et numérotés, steuplé ! En cliquant sur le lien tu peux devenir l'acquéreur d'un objet rare, aider l'industrie discographique française, ou simplement écouter en streaming l'oeuvre, car tu n'as peut-être pas racheté de walkman depuis 1997.

Bise, ferveur, soja.

 

01/06/2021

FAIM session du 23 mai



 

...et vazy que la grande Pauline Catherinot repaie sa saison du festival FAIM !... Ç'a beau être du cyber sex poétique, ça fait du bien par où ça passe. Cher monde cruel, excuse la tenue, je sortais de la douche.

 

Des bises.

17:04 Publié dans Gueuloir | Lien permanent | Commentaires (0)