Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2019

Jean-Claude requiem IX

maxresdefault.jpg

 

Je ne vis pas seul avec ce manque.

On l’a déjà dit : au sous-sol vit une étrange population

Etonnamment masculine et dotée de chaussures de sécurité.

Je dis : Serge. David (qui s’appelle en réalité Gilbert et est le seul agent d’entretien que je connaisse à passer la serpillière fringué comme s’il allait au mariage de sa fille). Roland. Roland. Audrey. Guy. Marie-France. Marie-Jo. Nasser. Yohann. Mon ex-binôme et les gars de l’amiante, qui ne sont pas de chez nous et dont je ne connais pas les noms.

Une autre méthode serait de leur demander à eux comment ils font, avec ce vide de Jean-Claude.

Nous pourrions nous tenir tous par la main et scander ensemble ce qui deviendrait le Livre des Morts lyonnais –

mais ce n’est pas ma méthode.

La fuite du 4eétage a été réparée.

Des agentes de service noires ont épongé.

Un peu d’amiante a été retirée des étages 7 et 8 du silo

On a installé des tapis adhérents anti-poussière entre les couloirs du personnel et les salles publiques.

Au 4eles gars de l’événementiel ont monté une expo photo de l’artiste en résidence

Je ne sais plus comment elle s’appelle

Mais les clichés me plaisent beaucoup :

Le sujet de l’expo est les travaux du silo justement

De larges prises de vues d’armatures de fer, de cloisons éclatées, de tas.

Tas de trucs

tas de matériaux.

Restés quarante ans dans une logique une imbrication parfaites.

Et soudain en quelques minutes et quelques coups de masse

devenus indéchiffrables.

Archéologiques.

Abstraits.

Les couleurs vont de rouille à poussière en passant par orange et vert sombres –

Orange et vert des sombres années 70, année de conception du bâtiment.

Pas d’hommes pas de femmes.

Mais des formes. Des perspectives. Des lignes.

 

Je pense à Jean-Baptiste, tueur à gages.

Un contrat a été honoré.

Quelque part, quelque part.

D’une certaine façon, d’une certaine façon.

Mais quoi qu’on en dise dans les dessins animés en images de synthèse

Les fourmis existent collectivement, avant tout.

La vie reprend son cours, toujours.

 

 

03/12/2019

Jean-Claude requiem VIII

a8a9e7d269d290a8d103cbfe3e688721.jpg

 

 

Un matin je croise Jean-Baptiste, le chef du service web. Je me dis qu’avec son long imperméable et sa stature, son costume parfaitement ajusté, sa cigarette, so british et détendu.

On dirait Anthony Perkins déguisé en Cary Grant.

Je me dis encore que, si un jour je fais un film sur un tueur à gage c’est lui que je prendrai en vedette.

Nul ne s’est jamais dit ça à propos de Jean-Claude.

Je revois Jean-Claude venant nous glisser quelques mots en salle de tri,

Je pense : cages à poules.

Je pense : clapiers au fond du jardin.

Je pense : ce type passe devant une casse automobile pour venir au boulot

S’arrête au stop devant un vendeur de sculptures en plâtre.

Ce genre de décor.

Qu’est-ce que j’en sais en fin de compte ?

Que Jean-Claude n’est pas Jean-Claude n’est plus Jean-Claude. Ou pas que Jean-Claude.

Jean-Claude est une époque de ma vie.

Révolue.

 

18/11/2019

Bonsoir tout le reste

d65ee706300e14417c040c7d150a127c.jpg

 

(pour compléter Margaret Wise Brown)

 

Bonsoir poussière.

Bonsoir sérum physiologique.

Bonsoir lingettes nettoyantes.

Bonsoir bodies.

Bonsoir stérilet.

Bonsoir vinaigre blanc.

Bonsoir relevés de comptes.

Bonsoir quittances de loyer.

Bonsoir insuffisance respiratoire.

Bonsoir télécommandes sans piles.

Bonsoir chargeurs et batteries.

Bonsoir câbles USB.

Bonsoir anxiolytiques.

Bonsoir huile lavande pour peaux atopiques.

Bonsoir lubrifiant.

Bonsoir vibromasseur.

Bonsoir Captain America.

Bonsoir pièces de puzzles sous le tapis.

Bonsoir ticket d'Euromillions.

Bonsoir faire-part de naissance.

Bonsoir retenues sur salaire.

Bonsoir machine à laver qui fume.

Bonsoir linge sale.

Bonsoir punaises de lit.

Bonsoir mouchoirs durcis.

Bonsoir bouteilles vides.

Bonsoir mégots.

Bonsoir emballages non recyclables.

Bonsoir laine.

Bonsoir cuir.

Bonsoir polyester.

Bonsoir les bruits de ta mère.