Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2020

Cabaret podcast

Capture d’écran 2020-03-18 à 06.16.52.png

 

Cher monde cruel, 

 

Si tu as traîné par là ces dernières semaines, tu sais qu'on a failli avoir une chouette occasion de trinquer, au Cabaret poétique, dimanche dernier.

On aurait trinqué avec Frédérick Houdaer, car c'est le tôlier.

On aurait trinqué avec Sammy Sapin et avec Perrine Le Querrec, qui étaient les autres invités.

On aurait trinqué avec Philippe Hauer, fondateur des éditions Vanloo, à la santé de mon nouveau bouquin, Un Peu plus ample un peu moins moche.

Et avec des tas d'autres gens sympas.

Mais : il semble que ces jours-ci trinquer c'est déjà trop d'échanges de salives et le cabaret a été annulé.

Dimanche dernier aurait donc dû être une journée à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de mes rendez-vous poétiques manqués.

Seulement, il y a Fabien Drouet

Fabien Drouet qui se démène au quotidien pour décrocher le titre de plus chic type de la terre.

Fabien Drouet qui entre autres choses (poète, animateur de deux revues, organisateur de soirées poésies, musicien) anime tous les quinze jours sur Radio Canut une émission radiophonique qui s'appelle comme de juste Une émission radiophonique.

Fabien Drouet qui nous a proposé (à Houdaer, Sapin, Le Querrec, à moi) de faire le cabaret quand même, sur les ondes.

En live pour Sapin et moi, par enregistrement pour Le Querrec, car elle n'est pas lyonnaise.

Donc le cabaret a fini par avoir lieu, à huis clos, comme la coupe de la ligue.

Tu peux l'écouter ici.

Comme je dis si bien : c'est moins bien que si c'était mieux mais mieux que si c'était pire.

Bisou.

 

06:29 Publié dans Gueuloir | Lien permanent | Commentaires (0)

12/03/2020

Ce soir, je, tu, nous

87843510_679976522741670_4782569074779488256_o.jpg

06:15 Publié dans Gueuloir | Lien permanent | Commentaires (0)

29/02/2020

Un peu plus ample un peu moins moche aux éditions Vanloo

image.jpg

 

En mars, je renais de mes cendres poétiques aux éditions Vanloo.

Ça s'appelle Un Peu plus ample un peu moins moche et ça nous amène dans les tréfonds de la France périphérique.

Un coup de chapeau à Philippe Hauer qui est allé me chercher au fond de la cambrousse. 

Et à Maxime Sudol qui assure pour le graphisme.

En même temps paraissent dans la collection One shot Jours de manif à LA de Sur Marenda et Poils d'ivresse (putain d'beau titre) Alice Burdick & Gary Barwin - traduction de Simon Brown.

Kiffe, monde cruel.