Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2016

Encore une question de genre

Chère madame de la Coordination Anarchiste,

je te remercie du tract que tu m'as gentiment offert jeudi dernier.

Pas qu'il ait été d'une grande utilité : le mépris du gouvernement,

la police et ses coups fourrés pour faire monter la tension,

j'en suis conscient, j'y étais.

Mais ce fut un échange de mots entre nous, et un échange de mots,

c'est toujours ça que les crachats les 49.3 les lacrymos et les tonfas n'auront pas.

Il y a cependant un point de détail

sur lequel j'aimerais attirer ton attention :

le tract, comme de juste quand on parle d'anarchie,

était rédigé dans une syntaxe transgenre du meilleur effet, avec

féminisation de tous les substantifs.

(Je te remercie au passage, moi qui atteins un âge où on n'a que trop perdu son temps sur rue89,

de n'avoir pas opté pour les parenthèses - le E majuscule ajouté aux substantifs animés me touche par ailleurs, car c'est l'initiale des prénoms de ma mère et de ma meuf,

ce qui, pour moi, ajoute un supplément d'autorité)

Enfin, tous les substantifs, sauf un.

FLIC.

Je suppose qu'il y a une raison à cela.

La force brute, l'attirail chevalier antiémeute, la phallique matraque, les dérapages violents,

tout ça est vu par beaucoup de monde comme l'apanage de la virilité.

Oui sauf que.

Sauf que tu es anarchiste.

Qu'unE anarchiste est à mon sens supposéE

avoir une certaine hauteur de vue.

Ou en tout cas, être capable

de penser en-dehors des clichés et des habitudes.

Pour ce qui est de la violence comme pour toute autre chose,

même si tout le monde n'a pas connu ma grand-mère maternelle.

Aussi, pour tes prochains tracts,

et pour ne pas dire "fliQUETTE", attendu qu'un diminutif contient souvent des connotations méprisantes,

je te propose la graphie suivante : flicQUES.

Mon correcteur d'orthographe n'est pas content.

Mais on l'emmerde, mon correcteur d'orthographe,

cette espèce de fliQUE électronique de ma pensée.

On est tous les deux libertaires, n'est-ce pas ?

Donc, hauteur de vue.

 

 

21/05/2016

Roman épistolaire contemporain

Chère Want a hot girl for the night,

chère My pussy is wet,

chère Ma chatte humide,

chère Fille chaude veut que toi,

je vous remercie chaleureusement

de votre attention,

cependant

ceci est mon adresse professionnelle,

je suis donc au boulot,

je suis donc un professionnel,

je suis un vrai professionnel,

je crois donc

que je vais garder mon slip.

 

Cordialement,

 

GD

 

 

09/05/2016

Une nuit (à Marlène Tissot)

une nuit

j'ai pas dormi du jour

j'ai fait une fixette sur mon écran d'ordiateur

et il m'a dit arrête de nous faire chier

prends un covoit tire-toi à Bruxelles

fais-toi une overdose de frites

oublie que t'as une gueule

et que tu tiens à ta gueule

 

et puis

ça s'est mis à sentir le clodo dans tout le hall

et j'ai beau me voter à gauche

j'ai oublié