Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2016

La Vie (conclusion)

vu comme c'est haut

vu comme c'est loin

vu comme il y a de l'attente

vu comme elles s'usent vite

vu comme il y a des papiers à remplir

vu comme ça fait des frais au bout du compte

vu comme ça finit par déplacer la colonne vertébrale

vu comme c'est douloureux et mal remboursé

vu comme ça vieillit vite et comme on y reste peu de temps,

je suis sûr qu'il y a des gens

qui se suicident

rien que par flemme.

 

01/01/2016

Prémédité

1er janvier peut-être

que c'était prémédité pour décréter

un début d'année

c'est ce que dit mon pote du fin fond de sa gueule de bois

il y a de la friture sur cette gueule

on n'entend pas très bien mais on

comprend l'idée :

1er janvier peut-être

que le Président était bien placé pour dire

ce qu'il a dit parce que

lui n'a pas eu peur

n'a pas pleuré

n'a pas été au chômage

pas attendu que ça se passe en terminant la bûche parce que

une crise de foie c'est quand même mieux que rien comme événement

mais quand même

se dit mon pote

on se demande ce qui ce quoi

qui l'autorise à être fier de nous

nous moi lui mon pote justement

1er janvier

friture à gueule de bois.

 

18/10/2015

Pendez les accordéonistes !

cher accordéoniste qui joues le dimanche aux heures de marché sur la place Saint-Louis

je t'emmerde

je te balance toutes les malédictions qu'a pu inventer mon arrière-grand-mère

je fabrique une poupée à ton effigie et je la larde d'impayés du Trésor Public

 

ça ne suffit pas que tu donnes à cette place un aspect encore plus bobo que d'habitude

(appelle-moi bobo : je fais le marché une fois de temps en temps

ça me permet de fumer ma clope en faisant mes courses)

il faut aussi que tu nous ramènes Tiersen

Tiersen c'est − avec Manu Chao −

l'enfoiré qui a ruiné mes quinze ans

qui a fait de la fin des années 90 et du début des années 2000

une période invivable

 

mais tu vois

c'était aussi mes quinze ans

alors quand tu ressors tes BO de bluettes montmartroises en toc

c'est le dégel

c'est comme si tu me retournais la peau pour la faire sécher de l'intérieur

 

cher accordéoniste qui joues le dimanche aux heures de marché sur la place Saint-Louis

pour ton information

j'ai déjà horreur de la nostalgie

mais s'il y a une chose dont j'ai encore plus horreur

c'est qu'on me la confisque

ma nostalgie

qu'on me la sorte du ventre et qu'on la fasse puer à la face de tous les passants

................................................................................................

devant les gosses en plus