Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2016

Couché 21h, avec un bon bouquin

C'est l'insomnie bête et brutale. C'est l'insomnie sale. C'est l'insomnie grumeleuse et sans tamis.

C'est l'insomnie à carreaux multiples, à façades polychromes, à ampoules jaunes, à séjours froissées sans nul nu à la lune donné.

C'est l'insomnie où personne ne baise. C'est l'insomnie où personne ne tue. C'est l'insomnie du roc sans chèvrefeuille, du chantier sans pelleteuse du lendemain sans lendemain.

C'est l'insomnie sournoise bien que non-inutile, celle qui le fait exprès, sans excuse et pas d'enfance malheureuse, l'insomnie de l'agression de l'ordinateur et de la recherche des conjonctions.

L'insomnie du ventre.

L'insomnie mayonnaise.

L'insomnie plante-verte et sodomie, sécheresse et massacre en somalie.

L'insomnie du noir et de la faille de sécurité. L'insomnie du pays des respirations régulières. De la dérive des continents. Du rôti de port. Du gruyère râpé. Des premières chaleurs.

Du ver.

 

23:38 Publié dans Gueules de bois | Tags : insomnie, merde | Lien permanent | Commentaires (0)

30/05/2016

Paul Eluard par Patrick Fiori


 

... et sinon, vous aviez déjà remarqué que quand on vous dit LIBERTÉ c'est qu'on est en train d'essayer de vous enculer ?...

 

12/05/2016

Petit, petit

.............................................................................................................................................................

.............................................................................................................................................................

..............................................................................................................................................

en fait Dieu est un

tableau Excel

il est pas méchant mais il a

la dalle.

.............................................................................................................................................................

.............................................................................................................................................................

.....................................