Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2013

Une de plus

Continuer de creuser

continuer de creuser

le commité d'entreprise ne couvrira pas le Salut pour cette année

mais il n'y a vraiment pas de quoi

s'apitoyer

JOIE BONHEUR et que l'année soit riche en ETC ETC ETC

Beaucoup de cendriers pleins

Beucoup de drames sanglants confessés dans le secret à ma cafetière

qui sait si bien m'écouter

prendre le petit tas de boue qui parle et qui fume

EN FAIRE UN HOMME de 7 à 8 heures du matin

suffisant pour la journée

EMBRASSEZ-VOUS

EMBRASSEZ-MOI

dites-moi C'EST PAS GRAVE TOUT PASSE TOUT S'AMOINDRIT

et retournez vous amoindrir de mon côté je fais de même

continuer de creuser 

continuer de creuser

nous sommes d'occasion

nous sommes manipulés et reposés dans le bac à deux euros

nous serons l'occasion d'un beau marchandage

un marchandage réussi peut être aussi une oeuvre d'art

continuer de creuser

continuer de creuser

et qu'adviennent des éternités d'étreintes

et d'intimité

communion

7 à 8

cafetière

suffisant

la grâce est un 110 mètres haies

sans podium


22/12/2012

Lendemain qui chante (le blues)

maya.jpg

A y est 

C'est passé

Comme d'habitude énorme

et comme d'habitude

Personne 

Ne s'en est aperçu

Trop occupés


17/12/2012

Pendant les travaux...

Excuses en pack familial à ceux qui ont remarqué mon absence de ces derniers jours : j'étais en train de me chercher une esthétique pour le siècle à venir.

J'en ai encore des courbatures. Je peux à peine bouger le bout des doigts, mais ça suffit pour me pratiquer une ablation de toutes les excuses possibles concernant l'écriture.

Ah, l'écriture, sacrée écriture. Des fois, elle me fout des coups de pieds pendant mon sommeil, prend toute la place, s'annexe la couverture par décret et sans aucune consultations des acteurs locaux, et quand j'ai roulé au bas du lit, hébété, cligontant des yeux, elle a ce sourire cruel.

- Eh, tu es content de toi ? Tu te trouves postcontemporain, là, par terre, à chialer comme une poupée made in China ? Hahahahahaha (césure) hahahahahaha !...

Le rire en alexandrins, c'est pour me faire bien sentir combien c'est facile, pour elle, qu'un PROJET, un vrai, un générationnel, elle en ferait un chaque matin après cafetière-cendrier, si elle s'en donnait la peine, pendant que j'en serais, moi, encore à me limer les adverbes sur ma pauvre petite prose fast-food... 

Malgré ces tentatives d'intimidation, et pour garder le moral, voici les images de ma première tentative comme acteur muet, dans le clip des excellents Queers of Montesquieu (voir le lien ci-contre) :

xvnv5n_queers-of-montesquieu-radio-edit_music#.UM7lmW-zKSo