Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2015

Matin du 14

Matin du 14

j'ai rêvé d'un truc bizarre

glauque et douloureux

comme un truc qui ne serait pas à sa place

mais sans lien direct avec l'idée de kalach ou de mouvements de troupes

je me réveille dans l'horreur absolue et la douceur absolue

la lumière est magnifique

la gueule de bois plutôt miséricordieuse

on a buté 120 personnes cette nuit à Paris

et tu dors à côté de moi

lumineuse odorante et confiante.

 

25/10/2015

Une pensée pour Hirschman

c'est en racontant à un pote l'autre jour

comment Jack Hirschman m'avait dit

combien Patti Smith est prétentieuse/superficielle

que j'ai compris le vrai problème de la poésie contemporaine

les gens vous disent :

"Oh non ! Patti Smith est une connasse !"

au lieu de dire :

"Putain ! Tu as parlé à Jack Hirschman ! "

 

10/10/2015

Octobre encore

on va commencer à bien savoir ce que c'est octobre

je passe ma vie à ma table de travail

le reste du temps je travaille

tout le temps je souris

 

les jours où j'ai assez d'énergie pour sourire efficacement et travailler en même temps

je sors le champagne

mais là on est en octobre ça traînasse

ce n'est pas une question d'humidité ou de luminosité

c'est la bestiole qui se réveille

 

la bestiole a la dalle

elle grappille où elle peut — foie estomac intestin

la bestiole aussi a droit à sa part de bonheur

alors je lui souris

on est content d'être deux

 

et dès le matin la nuit nous bave dessus

comme de l'encre sur un buvard

 

je ne trouve pas de meilleure comparaison

et j'en arrive à me dire que je suis la dernière génération à savoir ce qu'est un buvard

donc la dernière à me bouffer une nuit pareille dès sept heures du matin

pour les suivantes

ça pourrait être un sacré progrès