Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2015

Thelonious

thélonious monk,improvisation,schizophrénie,penser des trucs sur la société,depuis ta botte

 Photo : W Eugene Smith

 

 

En général ça commence bien.

Puis tes notes se maravent. Puis ton rythme a la goutte.

Toujours la sixte diminuée pour contrarier.

Paie ta montée chromatique.

Saigne des doigts et de la tête.

Ça bloque. Appelle la société.

Depuis ta botte, je pisse rose. C'est un rose doux et triste sous ses airs excentriques.

Exactement comme toi.

Et il collectionne les chapeaux. Exactement comme toi.

Mais depuis ton chapeau, j'ai pris de l'assise et de l'audace,

Et je déclare que ceux qui à cinquante ans n'ont pas tes rides sur le visage,

Gravées façon vinyle,

Et ton surpoids et ton tournis,

Ceux qui n'ont pas déjà bazardé quarante ans d'épargne

Pour des promesses en vrai vent,

Son mal barrés.

Mais on peut toujours se refaire.

Moi, par exemple, depuis toi,

Je déclare.  

Toujours toutes les conneries qui me passent par la tête — les premières

Étant les plus fraîches — les dernières, les plus électriques.

C'est pas un truc. C'est une éthique.

Quand tu joues,

Je pense des trucs sur la société.

Je pourrais sauver le monde.

Je pourrais expérimenter dans le suicide collectif.

Je pense tout et son contraire,

Mais j'en suis sûr : je pense.

C'est le moment où tu te lèves et te mets à tourner sur toi-même.

Paraît que tu fais flipper dans ces moments-là.

Moi je m'en fous.

Même si je sais qu'il faudra le payer de dix ans de silence,

Je danse.

 

19/05/2015

Cahier des charges

hier soir cahier des charges rempli

bu du vin rouge et de la bière dans un centre de documentation anarchiste

parlé de poésie avec des gens qui gagnent peu d'argent

participé à bonne vibration collective

traîné sur les Pentes

terminé dans un cabaret russe où tout était rouge

chanté Dylan et Okoudjava pour une vodka-cornichon

devant des poètes qui suaient la poésie

devant une patronne qui travaille depuis la chute du mur

un décolleté vaste comme la Sibérie et profond comme le désespoir Russe

tout ça sous les auspices d'un débauché mystique dont un musée petersbourgeois prétend conserver la bite dans du formol

tout ça en un temps record et avec des moyens réduits

tout ça sans avoir lu un Corto Maltese depuis une dizaine d'années

 

et n'allez pas me dire que la poésie est autre chose que le recyclage de vieux clichés

 

09/05/2015

День Победы

mon pote me dit

toi qui aimes la Russie et la guerre

j'ai un cadeau pour toi

c'est des insignes

des vrais

je les ai rapportés de là-bas

tiens ça ça doit être la marine

ça c'est l'aviation

ça avec l'épée et la hache

je sais pas

mais ça doit pas faire rigoler tous les jours en opération

 

mon pote

a vraiment le goût des titres trop longs

c'est un chanteur de blues dans la grande tradition

mais ce soir son teint est absolument avant-gardiste          il arrive

à être à la fois rouge et blanc

y a encore des traces de fuseaux horaires sur les côtés

sûr qu'il revient de là-bas

 

y en a même un avec une lyre

c'est peut-être l'unité des poètes officiels

ou la musique militaire

oh et puis ça n'a pas d'importance

au fond ça sert à la même chose

 

on trinque et on se demande où sont les cornichons

les insignes ont deux petites pattes en laiton pour accrocher à l'uniforme

c'est fou ce que ça paraît fragile comme ça

dix millions de morts, mec

ça va s'échauffer en nous façon anciens combattants

on serait prêts à aller perturber les commémorations du 8 avec nos marteaux et nos faucilles

rien que pour leur rappeler QUI a vraiment gagné la guerre

dix millions de veuves

ça va chanter jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'au fond on est seulement contents que ça soit exotique

et que ça

le reste

alors on trinque encore on reste là à ricaner

on n'est pas très malins mon pote et moi

n'empêche

on a réussi à faire danser dix millions de veuves

au fond d'un petit verre à vodka

 

 

Моего друга зовут  Melchior Liboà.
Покупите свои  диски.