Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2012

Chabadalambda

Affiche Agend'arts.jpg

Et puisqu'en ce moment les gueuloirs se bousculent, je saute sur la moindre occasion de reposer un peu mes cordes vocales. Sachez donc que je serai le mercredi 3 octobre à 20 heures à Agend'arts en qualité de mercenaire de la six-cordes, pour accompagner un excellent texte de Béatrice Brérot et Samantha Barendson.

Sans vouloir me la péter, ces dames ont vraiment du swing dans la glotte.

A mercredi, donc.


 

100 000 Indiens

100 000 indiens.jpg

Ce qui s'est passé ce samedi 29 septembre, dans le cadre de l'opération 100 000 poets for change

Place de la Bourse (Lyon 2è)

(à deux pas et demi du coup de couteau

qui rendit célèbre Caserio)

est extraordinaire.

100 000 Indiens ont fait Little Big Horn sur la bourse.

Le pouvoir de l'argent a été pulvérisé.

Wall Street n'est plus.

Les lames, c'est fini, Caserio !

Une poignée de poètes ont suffi.

Et leur verbe.

(F. Houdaer, S. Barendson, B. Brérot, Y. Bressande, B. Deglet, P. Catherinot, P. Pigani, G. Damon, M. Thion par correspondance, la Sainte Vierge (qui est américaine)),

On ne l'a dit à personne,

pour l'instant,

en-dehors des poètes,

seules 23 spectateurs le savent.

Dont un chien.

Dont les rédac-chefs et fondateurs de Foutou'art.

Dont une nuée de rossignols paniqués.

Mais on ne l'a dit à personne, parce qu'il y a trop d'intérêts en jeu,

Parce qu'il y a des balayeurs, sur les places boursières,

des femmes de ménages,

des gamins mal payés qui apportent le café,

des secrétaires qui se donnent du mal,

et, à ceux-là, on n'en veut pas, du mal.

Comme d'habitude avec la poésie,

il se passera deux ou trois siècles

avant que notre exploit soit reconnu.

 

 

26/09/2012

Cover (coda pour un cabaret)

reprise,melchior liboa,cabaret poétique,samantha barendson,frédérick houdaer,andré chénier,poésie,lecture,the animals

(Melchior Liboa & G. D.. Photo : Samantha Barendson)

l'

épi naissant mûrit de la

faux respecté/sans

crainte du pressoir le pampre tout l'

été

boit les

doux présents de l'au-

rore & moi &moi &moi comme lui b&lle & jeune commeLUI

bien K l'heure pr&sente HAIT de trouble

& d'ennui/je ne

je ne

JE NE

VEUXPASMOURIRENCORE...///...

 

eh oui on vous a bien niqués

je voulais pas faire poète moi je voulais faire du rock

jouer de la lyre avec les dents balancer lauriers sueur au public & tout le tralala oh yeah

& dans un concert rock il y a des reprises

vous avez pu reconnaître ci-dessus House of the rising sun des Animals

 

j'ai juste changé l'arrangement musical